Ceci est un blog

Je n’ai pas l’habitude de faire des bilans sur mon blog lorsque la fin d’année arrive. Avec un seul article écrit en 2016, ce serait d’ailleurs un non-sens. Je n’aime pas non plus les résolutions du 1er janvier. Bien souvent, elles ne passent pas l’hiver et restent la tentative annuelle pour sortir d’un quotidien que l’on retrouvera bien vite. Je leur préfère l’idée d’un renouvellement continu, par petites touches au gré des idées et des envies. Les envies. Nous en avons tous de nombreuses, alors pourquoi vouloir les sacrifier toutes ensemble dans le lot des résolutions du premier janvier ?

L’année 2015 a été une année très chargée professionnellement. Mon temps de cerveau disponible en dehors des heures de bureau s’en est trouvé réduit au minimum. J’ai fait plus de sport, moins de photo. En 2016, la tempête passée, il m’aura fallu plusieurs mois pour retrouver le chemin de la rue avec mon appareil et à nouveau l’envie de partager ici.

En retrouvant le site, il m’est soudain apparu un peu décalé, comme lorsque l’on rentre d’un long voyage et que l’on découvre à nouveau son chez-soi. On s’y sent, pendant quelque temps, un peu comme un visiteur. Il y a deux ans, j’avais voulu tout changer. J’avais transformé le blog classique en véritable site avec une page d’accueil et ses différentes rubriques, les articles relégués dans l’arborescence des menus. Les galeries, les tirages à vendre, tout cela me paraît un peu prétentieux aujourd’hui. Mes photos et mes articles ne sont pas des produits. Je ne suis pas un produit. Ce n’est pas ma démarche.

Ceci est un blog.

Alors il est temps qu’il le redevienne, au sens originel du mot. Je veux que ce soit un endroit qui me ressemble, plus personnel. Au-delà des articles techniques ou philosophico-photographiques, les sujets ne manquent pas. À l’inverse, j’ai toujours évité les articles plus personnels, car mon blog n’est pas vraiment anonyme, je n’ai pas caché celui qui se cache derrière eiffair. C’est même écrit sur la page d’accueil. J’aimerais parfois être ici incognito, pour me libérer de l’idée que mes lecteurs peuvent être des proches, des collègues de travail qui me connaissent dans d’autres contextes. J’ai même pensé recréer une publication sur Medium, totalement anonyme, pour y écrire sans frein. Et puis, à quoi bon ? Je n’ai rien à cacher, pas vraiment peur du « qu’en-dira-t-on ». Je peux écrire ici en toute liberté. C’est donc ce que je vais faire à partir de maintenant.

Ce n’est pas une résolution, c’est une envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.