Comme tous les visiteurs

Je suis allé au Château de Versailles. C’est un endroit à la fois étrange et familier. Parce qu’il est un passage obligé des cours d’histoire de tous les petits élèves français, il appartient à l’imaginaire collectif. Sublimé par l’image rayonnante que l’on donne du roi Soleil, les enfants que nous avons été voient Versailles comme un endroit un peu magique. Cette image a traversé les frontières et tout visiteur étranger qui se rend en France se doit d’y aller. C’est aussi pour cela que c’est un lieu étrange. Le château est devenu un musée et un musée quelque part tient un peu du sépulcre. Un lieu transformé pour le visiteur, organisé pour le recevoir mais qui a pour cela du vendre une partie de son âme. A Versailles, les touristes sont plus visibles que le château, c’est la rançon de sa gloire passée.

Je suis donc allé à Versailles, ce n’était pas la première fois.

Comme tous les visiteurs, j’ai serpenté dans la longue file d’attente pour avoir le cher billet d’entrée.
Comme tous les visiteurs, je me suis tordu la cheville sur les pavés grossiers de la cour.
Comme tous les visiteurs, j’ai pendu autour de mon cou un audioguide.
Comme tous les visiteurs, j’ai appuyé en vain sur tous les boutons pour le faire fonctionner.
Comme tous les visiteurs, j’ai fini par trouver comment ça marchait, écouté les premiers numéros puis oublié que je l’avais autour du cou.
Comme tous les visiteurs je me suis extasié dans la galerie des glaces et pris des photos des dorures bien plus que de raison.
Comme tous les visiteurs, j’ai fini par avoir mal aux pieds et malgré cela eu envie de parcourir le parc de long en large.
Comme tous les visiteurs, mes chaussures ont fini par être recouvertes de cette royale poussière blanche.
Comme tous les visiteurs j’ai voulu voir toutes les fontaines, mises en eaux et en musiques.
Comme tous les visiteurs, je me suis dit que j’avais encore des ressources pour visiter le Trianon.
Comme tous les visiteurs, j’ai trouvé ça un peu étrange, décalé mais lumineux.
Comme tous les visiteurs, mes pieds ont fini par lâcher, mes jambes arrivant péniblement à les trainer jusqu’à la voiture.
Comme tous les visiteurs, j’ai trouvé Versailles magnifique.
Comme tous les visiteurs, j’y reviendrai.

Parmi la centaine de photos que j’ai prise, celle-ci est ma préférée, la seule que j’avais envie de montrer. Peut-être parce qu’elle n’est pas… Comme tous les visiteurs.
Versailles


An English translation of this post is available on Medium here.

2 réponses sur « Comme tous les visiteurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.