La liste de mes envies

Non, je n’ai pas gagné au loto. Pour autant, j’avais envie de faire la liste de mes envies. La première raison est que j’adore faire des listes. La plupart des choses que j’écris le sont avec des tirets. Ça me rassure. Autant vous dire que la méthode GTD a été une révélation pour moi. J’ai de nombreuses listes et même pas mal d’Apps sur mon smartphone pour les gérer. Cette liste est un vrai fourre-tout, pas vraiment cohérente, voire carrément contradictoire. A vous de juger.


J’ai envie d’écrire

A chaque fois que je me mets sur mon clavier, que ce soit pour un article de blog ou simplement rédiger un document pour le travail, j’y trouve du plaisir. J’aime enchaîner les lettres, les mots, les phrases pour former un texte le plus fidèle à l’idée que je veux transmettre. Je crois que j’aurais aimé être écrivain, me sentir envahi par des personnages, des lieux et des histoires, les vivre en même temps que l’écriture. Ca ne se fera pas, je n’ai aucun talent pour raconter des histoires. Il me reste le blog, Day One et Medium. Il suffirait que je me mette plus souvent devant mon clavier.


J’ai envie d’un drone

Pas très original. Je passe de plus en plus de temps sur YouTube et j’y trouve des films incroyables. Les images tournées au drone ajoutent une touche de magie. Dans quelques mois ou quelques années, cela sera certainement surfait, mais j’aimerais m’y essayer : apprendre à piloter et trouver les bons cadrages, les bons mouvements. Le Mavic Pro me fait de l’oeil, et Gregory n’y est pas pour rien ; allez jeter un oeil à ces vidéos. Il y a aussi cette vidéo de Mark E Miller que je trouve sublimement montée.

Si j’ai envie d’un drone, c’est aussi parce que j’aimerais faire des vidéos, je crois que c’est une sorte d’étape logique en complément de la photographie. Il me reste à trouver un angle d’attaque et me lancer.


J’ai envie de courir plus vite, plus fort, plus loin

En reprenant la course à pied il y a deux ans, je ne pensais pas que j’y prendrais un tel plaisir. Bien sûr, les débuts ont été laborieux. Il a fallu dérouiller mon corps qui n’a plus 20 ans (et même plus le double) : les tendons d’Achille, les genoux, les hanches… tout y est passé. Il ne reste qu’un vilain mal au talon qui s’installe insidieusement à régler et mon corps sera en phase avec ma volonté de courir plus vite (sur 10 km), plus fort (pas seulement sur terrain plat), plus loin (passer au 20 km).


J’ai envie d’un Fuji X-T2

J’utilise des appareils Fuji depuis plusieurs années maintenant. D’abord un X100 que j’ai toujours puis un X-E2 et un X100T. Depuis, mon matériel Canon, un 5DII et plein d’objectifs, ne sort que rarement du placard. Je ne suis pas encore prêt à vendre mon 5D (ne me demandez pas pourquoi, juste une réticence à abandonner du matériel qui m’a suivi depuis plusieurs années), mais je pourrais commencer à me débarrasser de quelques objectifs que j’utilise moins souvent. Ce serait une sorte de thérapie pour le vrai switch. Avec le X-T2 je retrouverais un vrai AF, des performances proches du réflex, mais aussi la vidéo (voir plus haut pour l’utilité potentiellement potentielle de cette fonction).


J’ai envie de continuer à méditer tous les jours

Mi 2015, alors que j’étais au coeur d’un projet professionnel très impliquant pour moi, j’ai senti peu à peu mon caractère souffrir de cette pression. D’un naturel calme et plutôt enjoué, j’étais devenu irritable, stressé et pas toujours très drôle pour les gens qui m’entouraient. J’ai senti que le moment était venu de prendre les choses en main et mettre en pratique une routine matinale pour mieux démarrer mes journées. Après plusieurs mois de cette pratique, mon bilan a été nuancé, à l’exception d’une chose : la méditation. Il est difficile de résumer ce que cela m’a apporté, car cela nécessiterait un article complet (un jour, peut-être). J’y ai trouvé les ressources pour me retrouver et surtout vivre plus intensément tous les moments de ma vie. Je médite maintenant chaque jour depuis plus d’un an, je compte bien continuer.


J’ai envie de faire de la musique

La musique tient une place tout aussi importante que la photographie dans mon quotidien. J’ai tenté par deux fois d’apprendre le piano sérieusement : 5 ans lorsque j’étais enfant, puis 7 ans en tant qu’adulte, jusqu’à l’année passée. Après ses 12 années de cours, ma conclusion a été sans appel : je ne suis pas fait pour jouer du piano. Mon niveau reste très faible et je sais maintenant que je ne saurai jamais vraiment en jouer. Peu importe, j’ai pris du plaisir à apprendre et il m’en restera toujours quelque chose.

Depuis quelques semaines, j’ai complété le matériel que j’avais déjà (un micro, des enceintes) pour mon home studio : un clavier midi, une carte son et un bon logiciel. J’en suis encore au stade de l’apprentissage de Logic Pro X, mais c’est promis, dès que j’ai quelque chose d’écoutable, je le partage.


J’ai envie de voyager

C’est encore le meilleur moyen pour faire de la photographie. La liste des villes et des pays que j’aimerais visiter s’allonge : Norvège, Rome, Canada, Thaïlande, Nouvelle-Zélande, San Francisco, Polynésie, Venise, Indonésie… et beaucoup d’endroits en France que je ne connais pas. Rien n’est encore planifié cette année, mais j’aimerais bien commencer à biffer quelques noms de cette liste.


J’ai envie de moins consommer

Elle doit vous faire sourire celle-ci. Elle est en contradiction totale avec bon nombre des envies précédentes. C’est un peu l’envie de ma bonne conscience. Comme beaucoup, je m’aperçois que certains achats ne sont pas dictés par les bons ressorts. Le plaisir de posséder passe souvent avant l’utilité. J’ai une marge de manoeuvre importante pour consommer mieux, ce qui devrait aboutir à consommer moins. C’est toujours une lutte interne entre mes envies et la raison. Je vais essayer de mieux maîtriser ma raison pour réorienter ma consommation vers des achats qui me donneront plus de plaisir. Plutôt que d’acheter un nouvel appareil photo, je pourrais partir en voyage pour réellement faire des photos. La lutte commence aujourd’hui.


J’ai envie de lancer un podcast

Je consomme régulièrement des podcasts depuis plusieurs années. Il y a quelques mois, j’ai même failli lancer ma chaîne. Réellement. Le projet a occupé mon esprit pendant de nombreuses semaines et j’avais déjà une idée assez précise du quoi et du comment. J’ai volontairement laissé passer quelque temps pour que mon enthousiasme soit tempéré par la réalité. La réalité du podcasting est qu’il faut du temps, beaucoup de temps et des idées, beaucoup d’idées. C’est une envie qui peut ressurgir à tout moment. Le bon moment.


J’ai envie d’être au moins aussi heureux que maintenant

Qui n’a pas envie d’être heureux ? Mais qui sait vraiment lorsqu’il a atteint le bonheur ? Je ne sais pas si j’y suis parvenu, mais je ne fais pas de plan sur un hypothétique niveau supérieur de félicité. Ce n’est pas de la résignation. Je sais simplement que rien n’est permanent. Dans un sens comme dans l’autre. Dans les moments difficiles, j’ai conscience qu’ils vont passer et que des jours meilleurs arriveront. Dans les moments heureux, je profite de chaque instant.

Je sais aussi que je ne suis pas le seul maître à bord. Il y a des choses que je peux maîtriser, à commencer par ma perception des évènements. Mais mon bonheur est intimement lié à celui des gens qui m’entourent. S’il y a une seule envie à retenir de cette liste ésotérique, ce serait celle-ci : que mes proches soient au moins aussi heureux que je le sois.

2 réponses sur « La liste de mes envies »

Sympa cet article 🙂
Je me permet de rebondir sur ton envie de drone et de faire de la vidéo. J’ai franchis le cap il y a un an et je ne me vois plus arrêter la vidéo désormais. Je trouve que c’est tellement complémentaire à la photo… Mais attention, après le drone, ça créer d’autres envies (accessoires, stabilisateurs, micros….) donc ta liste d’envies risque de grossir 🙂

Merci Greg ! C’est une des raisons qui me pousse à y réfléchir à deux fois avant de me lancer. D’abord, savoir réellement si j’ai quelque chose à dire et quoi. Ensuite, je pourrai vraiment me lancer en essayant d’être raisonnable sur le matos 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.