Back to the 70’s avec VSCO Film

Kodak Portra 400 NC +

Peut-être par nostalgie de ma période argentique, période forcée car il n’existait pas d’autre photographie. Peut-être à cause d’Instagram, Camera+, Eyeem et les filtres iphonographiques. Peut-être parce que je vois partout des reportages de mariages aux couleurs des années 70. Peut-être parce que j’avais envie de tester de nouvelles pistes, pour rompre le cycle d’une créativité moribonde. Des prétextes pour acheter un pack VSCO Film.

C’est la récente actualité concernant VSCO qui m’a amené à regarder de plus près ces packs repérés ça et là lors de tests d’utilisateurs enthousiastes. En effet VSCO vient de sortir une nouvelle version de leur App pour iPhone : VSCO cam. Il s’agit plus exactement d’une nouvelle App. Je ne vais pas passer en revue le détail de cette App, je vous renvoie vers l’excellent icommephoto.com pour un test complet. Et puis vous pouvez l’essayer pour vous faire votre propre opinion, elle est gratuite. Je peux simplement dire qu’elle va certainement devenir mon App favorite pour faire des photos sur iPhone. Non seulement l’ergonomie et le design (un flat design réduit au minimalisme le plus extrème) sont exemplaires, mais elle propose en plus des outils de développement classiques, des versions adaptées des fameux filtres VSCO. Elle va également permettre l’accès au système de portfolio en ligne VSCO Grid qui va être lancé tout prochainement.

Fermons la parenthèse.

Les packs VSCO Film comme leur nom le laisse entendre proposent de fournir des presets pour reproduire des films argentiques. Alors que les packs 01 et 02 remettent au goût du jour des grands classiques plus ou moins récents, le pack 03 est consacré aux films instantanés. Ces packs sont disponibles pour Lightroom 4, Aperture 3 et Adobe Camera Raw 7 (CS6) – à acheter malheureusement séparément.

Après un test rapide, grâce à la bienveillance d’un twittos sympathique, j’ai décidé d’acheter le pack 02. 119$ ce n’est pas donné et même certainement trop cher, mais je dois avouer qu’il y a une grosse somme de travail en amont pour fournir un ensemble d’outils conséquent. L’installation du pack pour LR4 crée l’arborescence des presets mais installe également des profils d’appareil photo. Car l’originalité de ces presets est qu’ils fonctionnent de paire avec des profils : en sélectionnant un preset, un profil correspondant est attribué à l’image en plus des réglages appliqués via les autres curseurs du module développement.

Le pack 02 comporte deux films N&B : le Neopan 1600 et l’Ilford Delta 3200 et quatre films couleurs : le Fuji Superia (100, 400, 800, 1600 ISO), le Kodak Portra NC ( pour Natural Color en 160 et 400 ISO), le Portra VC (pour Vivid Color en 160 et 400 ISO) et le Portra UC (pour Ultra Colour en 400 ISO). Pour chacune de ces combinaisons, VSCO Film propose 4 presets correspondant à 4 variations du même film : une version standard, une version avec effet légèrement diminué (-), légèrement augmenté (+) ou plus prononcé encore (++). Le nombre de presets installés est impressionnant car ils sont déclinées pour plusieurs marques d’appareil : Canon, Nikon, Fuji et des presets standards pour les appareils non supportés nativement (la liste se trouve en bas de cette page).

VSCO

Ces presets utilisent l’ensemble des curseurs du module développement sauf la balance des blancs et l’exposition. Ainsi il est recommandé de régler en premier lieu l’exposition de l’image et la balance des blancs avant de les appliquer. Inutile de toucher aux autres curseurs avant application car ils seront de toute façon modifiés.

En plus de ces presets tout prêts, les packs VSCO Film proposent un ensemble d’outils très intéressants. Il s’agit également de presets mais cette fois-ci additifs (leurs effets s’ajoutent aux précédents réglages). Ce sont pas moins de 75 ajustements disponibles qui vont permettre d’affiner l’image. Evidemment il est possible de les utiliser indépendemment des presets de simulation de film. Quelques exemples pour illustrer ce qu’ils proposent :

VSCO

Enfin la panoplie est complétée par quelques presets de pinceau qui vont permettre de réaliser les fonctions les plus courantes : dodge & burn, adoucissement, etc.

VSCO

J’ai utilisé VSCO Film pour des photos prises lors du mariage d’un couple d’amis. Une expérience qui m’a confirmé ce que je savais déjà : photographier un mariage nécessite des compétences de pro. Pas mon truc. Les différentes variations (normal, -, + et ++) s’avèrent très pratiques en permettant de compenser les différences de rendu entre les images et ainsi donner un aspect homogène à l’ensemble des images. Pour ces photos de mariage j’ai exclusivement utilisé le Superia 100, jugeant le Kodak un peu too much pour ce que je souhaitais faire. En effet, le Portra même dans sa version NC donne des couleurs relativement saturées que je trouve mal adaptée au portrait. Si on ajoute un contraste un peu élevé et des noirs renforcés je préfère le réserver à d’autres sujets. J’ai également noté une différence de rendu assez marquée entre les presets Canon et Fuji. Les presets appliquées aux images de mon X100 paraissent beaucoup plus doux et plus subtils alors que les images Canon sont plus contrastées et saturées. J’ai même essayé d’appliquer les presets Fuji aux images du 5DII, elles restent plus vives, je n’ai pas réellement l’explication à part le profil utilisé qui est peut être lié à l’appareil et non au preset.

Pour vous donner un aperçu de ce que l’on peut faire avec VSCO Film voici quelques images tirées d’un court séjour dans la région de La Rochelle. Toutes les images sont faites au Canon 5D MkII + 24–70 f2.8II. Cliquez sur les images pour voir les films utilisés.

Fuji Neopan 1600 ++
Fuji Superia 100
Kodak Portra 160 VC
Fuji Superia 800 +
Ilford Delta 3200
Kodak Portra 160 VC –
Fuji Superia 400
Kodak Portra 400 UC +
Fuji Superia 1600 +
Fuji Superia 800 +
Fuji Neopan 1600
Fuji Superia 1600 +
VSCO
Kodak Portra 400 UC

 

22 réponses sur « Back to the 70’s avec VSCO Film »

Bravo ! (…pour cet article qui me renvoie encore plus au paléolithique de ma non-geekerie). Avec toi je me tiens informé du coup. Mais il y a un truc qui me gène dans le fait de synthétiser des émulsions. Quoique j’avoue que ce soit bluffant. Encore un truc pas pour moi 🙂 Belles photos par ailleurs. Mais c’est vraiment toi derrière le viseur ? 😀

En fait je pense qu’il faut les prendre pour ce qu’ils sont : des presets Lightroom. Même s’ils portent le nom de films je ne suis pas sûr que ce soit vraiment l’équivalent. Ca reste complémentaire de ce qu’on peut faire avec du vrai film, juste un outil de plus.
Pour ce qui est du mec derrière le viseur, c’est bien une personne analogique et pas une émulation : moi.

J’ai vu ça…
Et bien sûr que tu as intérêt à continuer la péloche. Moi j’ai arrêté il y a 15 ans et la pellicule que j’ai remis dans mon EOS 50e il y a trois mois est toujours pas finie mais heureusement qu’il reste encore des vrais artisans-rétro-geeks comme toi pour perpétuer la tradition 😉

Pff t’es con 🙂 Disons que quand je faisais de la pellicule dans les early 2000 je me contentais de ce que je trouvais chez photo sévice fp4, hp5 en NB et kodak gold ou superia 200 en couleur. Je ne développais pas et j’étais très ignorant des subtilités du grain d’argrnt et des colorimétries. Et puis il y a un aspect matière et organique. A la rentrée je fais du tirage dans un club photo, youhou !

Bon c’est pas le tout mais faudrait écrire ton prochain article fainéant :p

Très bon billet et beaux exemples qui me redonnent envie de laisser une chance à VSCO Films… Mais ce prix… Quel prix !!! Je pense que l’on en a pour son argent mais je ne peux pas me le permettre pour l’instant !

Pourquoi avoir choisis le pack 02 et pas un autre ??? Je me laisserais bien tenter un de ces 4 mais hors de question d’acheter les trois !

Merci.
En effet vu le prix, il fallait faire un choix. J’ai éliminé le 03 que je trouvais un peu trop caricatural façon Instagram. Ensuite j’avoue que j’ai un peu parcouru les images et le rendu des films 02 me plaisaient mieux.
Le problème c’est que maintenant le pack 01 me tente bien aussi mais même avec 25% de réduction sur le deuxième achat ça reste encore élevé et puis LR5 pointe son nez pile aujourd’hui donc ce sera pour plus tard…

Je suis aussi de plus en plus fan de ces presets, surtout des deux premiers packs.
Par contre je ne les considere que comme des bases de travail, je ne me contente pas d’ajuster mon expo et la balance des blancs. Et je procède d’ailleurs à l’envers par rapport à ce que tu fais toi : j’applique d’abord le preset et ajuste ensuite non seulement la balance des blancs et l’expo mais aussi les teintes/tons foncés/clairs, les blancs et noir ainsi que le contraste.

Tu as raison on peut aussi procéder dans l’autre sens, c’est une des méthodes conseillées par VSCO. C’est vrai que je n’ai pas trop joué avec les curseurs pour le moment histoire de me familiariser avec les rendus de chaque film mais en triturant les paramètres comme tu le fais le potentiel me parait énorme.

Bonjour Eiffair, un grand merci pour le lien vers mon blog, qui m’a permis de découvrir le tien, que je vais donc suivre attentivement. En effet, si je prends beaucoup de photos avec mon iPhone, je suis comme tant d’autre amateur de Lightroom avec mon GF1 et j’aime beaucoup les packs VSCO (c’est l’appli iPhone première version qui me les a fait découvrir). Leur site est par ailleurs excellent avec un blog très bien fourni, des tutoriels et pour bientôt la « VSCO Grid » qui permettra de partager ses photos avec d’autres.

Grâce à toi, je découvre un monde totalement méconnu pour moi : la photo avec un téléphone et une application dédiée à la photo. Moi qui baigne dans l’argentique depuis… je ne sais plus… je suis bluffé par le rendu de certaine émulsion couleur Fuji et Kodak. Les NB sont un peu moins réalistes mais bon, comparé à la médiocrité des images numériques habituelles en noir et blanc, c’est pas mal du tout. Un jour peut-être, je me mettrai peut-être au smartphone.
Bravo.
Toujours un plaisir de te lire.

Merci Fred pour ton passage. C’est toujours intéressant d’avoir l’avis d’un expert argentique sur ce type de produit. Ma pratique de l’argentique est à la fois ancienne (j’ai basculé ne numérique en 2007 je crois) et basique (j’utilisais du Superia, Reala et Velvia quasiment uniquement).
Au-delà de leur fidélité aux films originaux je trouve ces presets vraiment jolis et ils m’inspirent pour donner une ambiance qui convient à certaines de mes photos. C’est déjà ça 😉

En tout cas, les traitements que tu appliques à tes photos issues de ton reflex sont très réussis. Mais je note aussi que les photos n’en sont pas moins intéressantes. Au delà de l’aspect esthétique du rendu, les photos sont à la base de bonnes photos et c’est ça qui compte.

Bonjour, est-ce que les packs vsco sont directement utilisables avec un Mac book pro ? Désolée je n’y connais rien en informatique !!! Merci

Oui bien sûr, ce n’est pas le type de machine qui compte mais le logiciel que vous allez utiliser : ils fonctionnent avec Lightroom ou Photoshop. Il faut juste que vous ayez un de ces deux logiciels.

Bonsoir je sais que cette article date de aout mais depuis que j’ai découvert VSCO sur l’iphone je men lasse plus mais seul bémol depuis que j’ai pris vsco pour lightroom je me suis rendu compte que les filtres ne sont pas aussi  » jolie  » que celle de l’application .. peut être que c’est moi qui ne sait pas l’utiliser.. et le pire cest que quand je change de filtre pour voir les couleurs le filtre precedent y reste ce qui veux dire que je dois tout le temps faire « annuler » pour passer au suivants … pourriez vous maidez ? 🙁 personne ne connait VSCO dans mes amis photographes pour l’instant .. comment je dois faire pour éviter de faire tout le temps annuler ? pourquoi celle de l’application a l’air  » mieux  » que sur lightroom ? Merci beaucoup

Bonsoir, les filtres VSCOfilm pour Lightroom ne sont en fait pas l’équivalent des filtres de VSCOcam. Ils sont sensés reproduire les couleurs fidèles des films photographiques argentiques. Du coup ils sont un peu moins « caricaturaux » que ceux de VSCOcam mais on peu quand même faire des choses très sympas avec.
Pour votre problème, voulez-vous dire que les réglages se superposent ?
L’installation a-t-elle été faite correctement, c’est à dire à partir du programme d’installation ? Si c’est le cas, cela devrait fonctionner correctement (il installe des presets lightroom mais aussi des étalonnages correspondant à votre appareil photo. D’ailleurs, votre appareil est-il référencé dans ceux supportés par le pack que vous avez choisi ?
J’espère que je vous donne quelques pistes vous aideront 😉

Merci beaucoup pour ce partage d’expérience très intéressant.
J’utilise le pack gratuit qui m’a permis d’apprécier la qualité de ces produits, et je fais en particulier toutes mes conversions noir et blanc avec un preset TriX.
Il y a maintenant de nouveaux packs qui sont sortis, je voudrais en acquérir un, et, vu les prix, préfèrerais ne pas me tromper car il n’y a pas de possibilité de période d’essai gratuite.
J’hésite entre les packs 2, 4 et 5.
Utilisez vous ces nouveaux packs et si oui vous est il possible d’actualiser votre article?
Merci d’avance.

Bonjour, je possède effectivement ces trois packs. Cela dépend de ce que vous recherchez.
Le pack 4 est intéressant pour l’Agfa Scala 200 qui donne de très beaux N&B et les films couleurs tous assez voire très saturés (Velvia par exemple).
Le pack.
A l’inverse le pack 2 fournit des tons très doux avec la gamme des Portra que j’ai aussi beaucoup utilisé..
J’utilise par contre beaucoup moins le 5.
J’espère que cela vous aide pour votre choix…
Frédéric

Merci beaucoup pour ces indications, j’arrive aux mêmes conclusions, c’est à dire une préférence pour les packs 2 et 4.
Je vais commencer par le 4 et, suivant ma satisfaction, ferais éventuellement l’acquisition du 2 plus tard.

Répondre à Eiffair Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.