De Canon à Fuji : le switch