Comment ne pas photographier de dragons au défilé du Nouvel An Chinois

Les journalistes appellent ça un marronier, les photographes un rendez-vous incontournable à Paris : le défilé du Nouvel An Chinois. Pour la seconde année je suis allé dans le XIIIème arrondissement en quête de jolis clichés de dragons, costumes, tambours et autels à offrandes. Mais cette fois-ci avec un petit doute sur l’utilité de ces photographies et me demandant s’il n’y avait pas mieux à faire. Arrivé après 14h, les circonstances m’ont un peu aidé dans ma démarche du nouvel an chinois « 100% sans dragons ».

Car ce que l’on voit le plus le long du parcours, ce sont surtout des pieds…

…mais aussi des têtes.

Au moins un spectateur sur deux est équipé d’un appareil. Autant dire que 90% des photos seront ratées pour cause d’objet indésirable apparaissant dans le cadre. A moins d’une bonne organisation ; Les plus malins ont pris les places en hauteur :

Chacun s’appuie sur ce qu’il peut : cela peut être un feu (idéal également comme trépied) :

Ou bien l’épaule charitable d’un autre spectateur :

Les bornes Vélib ont particulièrement la cote, du moins pour ceux qui ont pris des cours de funambulisme :

D’autres ont moins de chance car si leur position est surrélevée, la vue est pour le moins perturbée. Ou alors il faut aimer les rayures sur ses photos :

J’ai quand même fini par trouver une parade : photographier une photographie : jolies couleurs madame et très bon cadrage, vous m’en ferez une copie ?

Il n’y a pas de miracle pour réussi ses photos au défilé du nouvel an chinois. Seulement trois options sont valables  :
1. Prendre de la hauteur. Ou bien photographier à bras tendu, mais le résultat peut être assez aléatoire :

2. Se placer au premier rang en arrivant assez tôt :

3. Se placer au milieu du cortège ou devant tout le monde. Mais ça ce n’est pas trop mon truc : si un professionnel peut se le permettre (métier oblige), il me semble pas qu’un amateur puisse revendiquer des passe-droits sur les autres spectateurs normaux (les enfants par exemple qui n’y voient plus rien parce que vous êtes devant). Je l’ai quand même tenté une fois, dans un endroit plus dégagé. C’est la seule vraie photo du défilé que j’ai rapporté :

Pas de dragon pour cette année ! N’y voyez aucune déception bien au contraire. J’ai pu voir de mes yeux au-dessus des têtes et prendre part à l’ambiance. Et puis j’ai profité de ces conditions particulières pour faire un demi tour, dos au défilé et photographier ce qu’il se passe parmi les spectateurs. Mais ça c’est une autre histoire, des photos pour un autre article…

Et si vous voulez tout savoir sur « Comment photographier des dragons au défilé du Nouvel An Chinois« , rendez-vous sur le blog d’Olivier Duval. En plus de ses précieux conseils vous y verrez les superbes images qu’il a rapportées.

11 réponses sur « Comment ne pas photographier de dragons au défilé du Nouvel An Chinois »

Eiffair, j’apprécie beaucoup votre blog, vos articles et le projet 365 que vous avez réalisé…Observatrice silencieuse depuis quelques semaines, c’est un peu (beaucoup) grâce à vous et à vos contributions que je me suis lancée moi-même dans un projet 366 en 2012 (sans autre prétention que de regarder autour de moi…)
Je me suis donc permis de poser un lien de découverte depuis mon blog vers le vôtre, pour que d’autres amis en profitent également. Merci à vous, et au plaisir de vous lire encore dans ce nouveau design!

Merci beaucoup pour votre message qui me fait chaud au cœur. Un seul message comme celui-ci justifie de continuer à écrire.

Bon courage pour votre projet 366, et surtout beaucoup de plaisir car c’est l’essentiel. Bon voyage photographique. N’hésitez pas à donner de vos nouvelles ici.

(par contre je n’ai pas pu mettre de commentaire sur votre site car il faut visiblement avoir un compte blogger, sacré Google ! Je réessaierai un peu plus tard…) en tout cas merci aussi pour le lien 😉

Sympa comme article, tu as fait un très bon reportage autour du nouvel chinois. Peut-être même plus intéressant que le défilé lui-même.

Je n’ai pas vu ce dernier mais un collègue m’a dit que les dragons étaient chaque année les mêmes et commençaient à être un peu miteux. Tu confirmes ?

Merci Samuel, en réalité le défilé est très sympa même si j’ai eu l’impression de déjà vu la deuxième année.
Ceci dit quand je vois les photos faites par certains, il y a vraiment de quoi faire de jolis clichés.

Merci beaucoup pour votre réponse…dommage pour les commentaires sur mon blog, (pas grave) j’ignorais les exigences « google-iennes ». (OK quand je serai grande …je changerai d’outil!)
Ce dernier article donne à réfléchir (tant mieux) sur les photos que l’on prend, avec bien du mal en effet (dans la foule…) dans des manifestations colorées et festives (défilés, carnavals, mascarades etc.)
Je me suis déjà interrogée là-dessus: il me semble que j’avais eu envie de garder quelques belles images, pour mémoire, témoignages de fêtes passées, si éloignées d’un quotidien obscur…Pour le rêve, pour les couleurs, pour le plaisir…, pour ce qu’un souvenir de fête peut apporter de douceur
A bientôt

Alors là je dois dire que l’article est excellent. Un très bonne dose d’humour, des photos d’illustrations bien pensés, comme celle avec le ninja sur le feu tricolore.

C’est loufoque et en même temps plein de bonnes choses dedans, comme les yaourts aux fruits 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.