Photos bancales

Un grand week-end pour faire des photos, du soleil, des sorties, de l’envie. Tout était au rendez-vous pour ramener des images intéressantes. Mais…Depuis que jai commencé à photographier des gens, j’avoue que les moments de désillusion sont plus fréquents que les succès. La faute à mon manque naturel de culot et à une maîtrise très imparfaite du « délicat » X100. Je ne m’apitoie pas plus longtemps sur mon sort qui est – si j’ai bien compris – le lot quotidien de ceux qui se frottent à ce type de photographie.

Au retour à la maison, chargement du tout dans Lightroom pour voir si par hasard une image n’aurait pas échappé au désastre. Je réussis à sauver ce cliché du naufrage photographique de la session. Et puis je tombe sur cette image :

Mon tic photographique a encore frappé ! Car lorsque je vois un banc isolé, une force maléfique m’envoute, créant illico une envie irrépressible de le prendre en photo. Ce diablotin arrive systématiquement à ses fins : l’appareil échappe à mon contrôle, le viseur est collé à mon oeil sans même que je m’en aperçoive, le diablotin cadre l’image, il appuie sur mon index qui pousse le déclencheur : la photo est prise, le mal est fait, je suis maudit !

Il faut dire que cet envoûtement a pris ses racines dès mes premières armes photographiques. En parcourant ma bibliothèque Lightroom j’ai trouvé des dizaines de photos de ces bancs tristes et moches . Presque 1% de mes images ! Voici un petit échantillon de mes photos bancales :

Je ne sais pas pourquoi je m’obstine à photographier ces choses, aucune de ces photos n’a jamais fait une image intéressante. Il doit bien y avoir une explication à cette idiotie. Un psy pourrait certainement me donner une réponse, 3 ans et quelques milliers d’euros d’honoraires plus tard…

En attendant, Fred, fais un peu gaffe où tu mets ton objo !

Rassurez-moi, je ne suis pas le seul, vous aussi vous avez des tics photographiques ? Des sujets, des situations qui vous échappent ?

6 réponses sur « Photos bancales »

Bonjour,
je suis votre blog que j’aime beaucoup avec attention depuis quelques mois, et vous ai découvert par le biais du X100 en cherchant tout ce que je pouvais trouver sur le net pour me faire une opinion… et je vous dois sans doute de l’avoir finalement acheté! Merci! enfin, probablement merci car il est vrai que pour moi qui ne suis que photographe occasionnelle, cela équivaut à dompter un mustang! beaucoup de chutes et de grandes joies… parfois…cependant mon eos ne sort plus du placard., alors, cela vous confirme que c’est un VRAI merci.
Les bancs vides ou occupés ont une poésie indéniable et sont une invite à l’imagination, je comprends tout à fait votre addiction ( que je partage) et je ne crois pas utile une thérapie d’évitement! les clichés sont de qualité variable ( surtout avec moi) comme partout et quel que soit le thème, mais ils ont une dimension de scénario ouvert et offert au spectateur qui leur donne un « truc » de plus, et cela à mon sens les justifie. De plus, je trouve vos bancs intéressants par le cadrage ou l’atmosphère, ( le crépuscule, le banc avec la poubelle métallique) alors, ne réfléchissons pas et laissons nos manies( notre instinct?) nous conduire où elles veulent, non?

Bonjour, merci pour votre passage régulier sur mon blog. Votre commentaire illumine déjà mon début de journée !
J’espère aussi que le X100 ne vous décevra pas mais j’ai l’impression que vous l’avez déjà adopté et peut être même dompté.
J’ai peut être un peu forcé le trait sur les banc vides dans mon article mais il est vrai que toutes ces photos ne m’ont ensuite pas convaincu, alors pourquoi s’obstiner à les prendre. Mais comme je sais que je ne pourrai pas m’empêcher de continuer à les photographier, si un jour il se trouve qu’une de ces photos est valable, j’aurai le cliché 😉

Et surtout n’hésitez pas à partager vos impressions sur le X100 ici ou sur un blog, je vous lirai avec plaisir.

Beaucoup de photographes se sont poser cette question.
Certains en ont même fait leur histoire, on trouvera toujours des séries en photographie. Parmis les plus classique Les Becher http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernd_et_Hilla_Becher#Aspects_de_leur_travail_photographique

Il y a beaucoup d’écrits sur les séries et la photographie c’est un sujet qui me passionne.
Après les bancs… Pourquoi pas!
Personnellement ça me parle plus qu’un coucher de soleil.
Gardes précieusement ces séries elles prendront sûrement un jour un sens, qui t’echappes pour l’instant.

Photographier c’est un peu collectionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.