Plus rapide avec le Fuji X100

X100 manuel 150

S’il y a un reproche que l’on peut faire au Fuji X100 c’est bien son manque de réactivité, la faute à un firmware mal boutiqué que Fujifilm serait bien inspiré de reprendre à zéro. Certains s’en donnent à coeur joie sur ce sujet, comme cette suite d’articles où l’acharnement systématique, gratuit et souvent infondé est au service du sensationnalisme (ça fait toujours de l’audimat de critiquer un succès). De mon côté j’ai plutôt parlé d’agacements lors de mes premiers tests et une bonne partie de ces agacements peuvent être levés par quelques astuces d’utilisation. J’ai essayé de réunir ici tout ce que j’ai pu trouver ici et là pour rendre le X100 plus réactif et encore plus agréable à utiliser.

La première chose est de s’assurer d’avoir toujours la dernière version de firmware. Cela peut paraître évident mais c’est toujours bon de le rappeler. Une nouvelle version ne peut qu’améliorer les performances, vu d’où on part ! La dernière version disponible à ce jour est la version 1.11., Fujifilm indique qu’elle apporte des gains de performances sur l’autofocus ce que je n’ai pas pu vérifier par rapport à la précédente, mon X100 ayant été livré directement en 1.11.

Utilisez la carte mémoire la plus rapide possible. Pour ma part j’ai suivi les conseils de DPreview.com et donc opté pour une Sandisk Extreme Pro UHS-I 8Go

Il est également important de formater la carte, des utilisateurs se plaignant de temps de démarrage et d’enregistrement très longs ont retrouvé une réactivité correcte après un simple reformatage. Il ne faut donc pas hésiter à reformater régulièrement la carte, après chaque vidage par exemple.

Activez l’affichage des images après la prise de vue via l’option “Image” du menu Configuration. Assez curieusement cela diminue sensiblement les temps d’enregistrements des photos. Le site DPreview a mesuré ces temps pour deux types de cartes lors son test du X100 :

X100 recording time
Copyright Dpreview.com

Ces mesures montrent que pour du RAW, en cumulant carte rapide et affichage des images on passe de 7,5 sec (carte “lente” sans affichage des images) à 2,2 sec (carte “rapide” avec affichage des images, soit 3,5 fois plus rapide. Un gain non négligeable.

Très logiquement, les temps d’enregistrement des JPEG sont bien plus courts que les RAW. La qualité des JPEG du X100 alliés aux modes de simulation de films m’ont fait choisir de shooter en JPEG la plupart du temps. Si une image mérite l’enregistrement en RAW pour un retraitement plus efficace, il est toujours possible de le faire via la touche RAW au moment de la prise de vue.

Utiliser une carte rapide améliore également le temps d’allumage de l’appareil, voire la sortie du mode veille. Vous pouvez également activer l’option “démarrage rapide” dans le menu Configuration. Il faut savoir que cette option n’est activée que pendant 20 minutes après l’allumage de l’appareil et qu’elle a l’inconvénient de consommer plus d’énergie. L’autonomie du X100 étant déjà limite, je n’ai pas activé cette option. Le X100 c’est aussi parfois une histoire de compromis…

Côté autofocus il y a également quelques améliorations possibles en adaptant son mode de travail. Dans le menu “Prise de vue”, l’option “Mode AF” permet de choisir entre le mode tout automatique “Multi” (l’appareil choisit lui-même le collimateur autofocus à activer) ou le mode “AF zone” laissant la possibilité de choisir soi-même le collimateur (par défaut celui du centre). Il semblerait que le mode “AF zone” soit plus rapide même si mes mesures n’ont pas montré de différence flagrante. Ce mode est d’ailleurs celui que j’utilise aussi avec mon 5D, préférant choisir moi-même l’endroit où la mise au point va être effectuée.

La distance de mise au point minimale fixée à 80cm est assez déroutante au début. Dès que l’on veut faire un portrait un peu rapproché, on se retrouve dans l’impossibilité de faire le focus. Le manuel conseille d’activer le mode Macro pour toute photo à moins de 80cm du sujet. Ceci peut être fait assez facilement en deux appuis successifs sur la partie gauche de la molette (inutile de valider par la touche OK, la touche la plus agaçante du X100). Il y a un moyen encore plus rapide qui consiste à passer en viseur électronique directement par le levier de bascule OVF/EVF sans activer le mode macro. Pour être complet, cette manipulation n’est pas équivalente au passage en mode macro mais permet de ramener la distance minimale de mise au point à 20-30 cm environ. Pour descendre en dessous, il faudra passer par le mode Macro.

Un autre paramètre influence la rapidité de la mise au point, c’est le mode economie d’énergie du viseur optique. N’activez pas ce mode ECO. Energie OVF du menu Configuration, car s’il permet d’augmenter la durée de la batterie il va avoir l’inconvénient de doubler le temps de mise au point.

Pour en finir avec la mise au point, vous avez certainement comme moi pesté contre la démultiplication phénoménale de la bague de mise au point en mode focus manuel (MF). On peut accélérer l’opération en mode MF en appuyant sur la touche AFL/AEL ce qui aura pour effet de faire une mise au point automatique que vous pourrez ensuite affiner avec la bague de mise au point.

Les performances d’enregistrement et la rapidité de l’autofocus peuvent être la source d’images manquées. On vient de voir comment améliorer les choses. Mais le plus agaçant est de rater une image parce que le choix du bon paramètre nécessite de plonger à l’intérieur des menus mal organisés du X100. On espère que Fujifilm améliore les choses en donnant plus de souplesse de paramétrage des touches Fn, RAW et surtout de l’inutile jog (appelé Touche de commande dans le manuel). En attendant on peut opter pour un paramétrage limitant les aller-retours dans le menu.

J’ai choisi de privilégier le mode ISO-auto qui est bien implémenté et très efficace. Cela a l’avantage de paramétrer la touche Fn pour activer le filtre ND. En effet les vitesses relativement lentes autorisées par le X100 en pleine ouverture (1/1000s à f2.0) nécessitent d’activer souvent le filtre pour éviter la surexposition. Ce choix d’utilisation peut être discuté, je le concède mais en attendant de pouvoir affecter l’activation du filtre ND à une touche et le réglage ISO à une autre, cela permet de déclencher rapidement en cas de besoin du filtre ND.

D’ailleurs concernant cette touche Fn, la version 1.11 a apporté une amélioration intéressante. Il n’est plus nécessaire d’aller dans le menu configuration pour modifier son affectation. Il suffit d’appuyer 2 sec sur la touche Fn pour afficher le choix de la fonction à affecter. C’est un premier pas même si j’aurais préféré que ce ne soit pas l’affectation que l’on modifie mais avoir la possibilité d’activer directement des options (activer le filtre ND, activer le mode ISO-Auto, etc.)

J’ai parlé plus haut de l’agaçante touche “OK” de la molette. Je n’ai pas des doigts particulièrement gros mais il est très difficile de sélectionner une entrée sans provoquer en même temps la rotation de la molette. Je ne vous raconte pas à quel point ce détail a joué avec mes nerfs pour la sélection du mode Macro avant que je ne découvre que l’on pouvait le faire sans appuyer sur OK. Mais il existe un moyen radical de régler le problème de cette touche OK, c’est de ne plus l’utiliser. A chaque fois qu’une validation est nécessaire vous pouvez appuyer sur le déclencheur à mi-course à la place de la touche OK. Certainement l’astuce qui a le plus amélioré mon confort d’utilisation.

Il existe certainement d’autres astuces et d’autres façons d’utiliser le X100 selon les besoins de chacun. N’hésitez pas à compléter cette liste, en attendant les améliorations qui mettront l’ergonomie de cet appareil hors du commun (au sens propre du terme) à la hauteur de la qualité de sa construction et des images qu’il produit.

13 réponses sur « Plus rapide avec le Fuji X100 »

Bonjour,

Merci pour ce très bon article! je viens d’acquérir le X100 et cela m’a bien aidé.
Bon dimanche pluvieux (le X100 en raffole :D)

Merci d’avoir apprécié mon article.
Je te souhaite plein de plaisir avec ton X100, j’en suis sûr.
Et n’hésite pas à partager tes photos (si tu as un flickr ou autre) ou tes premières impressions (ici si tu veux).

Merci aussi pour toutes ces astuces. Je viens de revoir la config de mon X100 🙂
J’ai une question à te poser. La vitesse de déclenchement du x100 dans les faibles luminosités ou avec des sujets mouvants est très très lente, malgré la grande ouverture de l’objectif.

J’ai tenté de prendre en photo des danseurs de flamenco à Seville. Le résultat est flou sur toutes les photos. Pourtant, même mon nikon d90 et son objectif 50mm 1.8 me permettait de prendre de belles photos de sujets en mouvements, avec une vitesse très élevée. Là, je trouve pas. Le X100, un appareil pour nature morte ??

Merci pour tes conseils

Merci pour ton passage sur mon blog.
Même si le X100 n’est pas vraiment fait pour le sport en raison de son autofocus (technologie d’un compact), tu dois pouvoir faire des photos de danse sans problème moyennant quelques réglages manuels.
Le plus simple est de fonctionner en ISO-auto (je l’utilise beaucoup). Pour cela tu peux choisir de régler la vitesse minimum (1/250 me paraît pas mal) et 3200 en ISO. Ensuite en mode ouverture (vitesse sur A) avec f/2 l’appareil choisira la meilleure combinaison ISO/vitesse sans jamais descendre en dessous de 1/250 (sauf si à 3200 ISO f/2 il ne peut faire autrement pour avoir une image correctement exposée). Je pense que cela doit fonctionner. Après, le choix de la vitesse mini dépend de la luminosité de la scène et de la vitesse des sujets à photographier.

Amuse-toi bien avec ton X100, c’est un appareil très attachant 😉

Bonjour
voilà qui conforte mon choix d’acquérir un X100… j’avoue avoir hésité un long moment compte tenu des critiques formulées par certains journalistes testeurs… La qualité des images, la compacité, la qualité de fabrication étaient les seules motivations qui me poussaient lentement vers ce choix. Le seul « hic » si je puis m’exprimer ainsi résidait dans la léthargie chronique dudit objet. Votre article semble prouver l’inverse. Et puis si fuji revoit son firmware alors ce sera la panacée.
Voilà j’espère vous faire partager mon retour d’expérience dès qu’il sera dans ma besace…
Cordialement

Daniel

Merci pour cet excellent article, je possède le X100 depuis sa sortie et effectivement je suis arrivé par la force des choses aux mêmes réglages.
Il est vrai que de lire certains acharnés est assez pénible.
De toute manière le X100 n’est pas un reflex et doit être utilisé en connaissance de cause.
Le mot d’ordre « anticipation » n’est pas inutile et personnellement je n’ai jamais été aussi à l’aise avec un boitier numérique en street.
Peut être que certains ne savent plus composer et saisir l’instant, personnellement je fais aussi du portrait et même du packshot avec sans autres ennuis que celui de réfléchir au projet que je met en place VS capacité de l’appareil.
Comme beaucoup j’ai eu en SAV le bloc optique changé à cause d’une surex systématique, depuis plus aucun soucis.
De même pouvoir en reportage avoir des Jpegs de cette qualité est fort agréable pour une diffusion rapide.

Bien amicalement.

Merci beaucoup pour toutes ces infos qui vont me faire progresser.

Je n’ai pas trouvé ce que vous décrivez par « Activez l’affichage des images après la prise de vue via l’option “Image” du menu Configuration.
Je me souviens de cette fonctionnalité qui a disparu depuis la dernière MAJ 1.3

J’aime de + en + ce boîtier mais, je me souviens aussi de mon FM3A « Full frame « à optiques interchangeables, volé avec le 45 f2,8 , de sa belle mécanique de map et surtout de son déclenchement instantané!
Mais je me souviens aussi du prix des peluches, ce qui m’apaise un peu.

Merci pour votre passage. Et oui, le numérique n’a pas encore rejoint l’argentique sur certains points mais le X100 en est tout proche dans sa philosophie.

Concernant la revue des images après déclenchement, j’ai fini par désactiver cette option qui je trouvais au final assez envahissante 😉

… ça y est, je viens de trouver!
Je vais tenter mais je crains de prendre du retard pour la composition de l’image suivante.
A voir.
Meilleurs voeux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.