Street en stock

Alors la street, c'est fini ? Une question qu'on pourrait se poser en voyant mes dernières publications de photo. Aucune photo de rue non plus pour illustrer mes premières impressions sur le Fuji X100T. Des paysages, la mer, la nature et pas une âme qui vive. Alors, à quoi bon avoir un X100T, taillé pour la rue si je ne m'en sers pas ?

En fait, je n'ai jamais autant photographié la rue que depuis quelques semaines. Comme je l'ai déjà dit sur ce blog, les changements de matériels ne sont pas que des lubies d'enfant gâté. Ces renouvellements sont aussi la source de ma motivation. Avoir un nouvel outil me redonne l'envie de sortir pour photographier. Ce n'est pas le seul facteur de motivation, heureusement, mais ça marche à chaque fois. Je suis certain que c'est aussi votre cas. Le X100T m'a sorti de ma torpeur hivernale. Il m’a accompagné dans chacune de mes sorties en ville.

Donc j'ai beaucoup photographié. Je n'ai pratiquement pas publié. Et pour cela; il y a au moins deux raisons.

  • Laisser reposer ses photos a toujours du bon. Je me jette rarement sur mes cartes mémoires au retour d’une sortie. Les photos peuvent y rester des jours avant que je ne les regarde. J’ai aussi essayé d’appliquer ce principe aux images une fois traitées. Avant de me précipiter vers les réseaux sociaux pour les montrer, je les ai laissées sur mon disque dur. Cela m’a permis d’avoir un regard plus distancié vis-à-vis des photos et d’être plus sélectif. J’en ai éliminé certaines que j’aurais sûrement montrées, mais qui en fin de compte, ne le méritaient pas vraiment
  • Diffuser des images au fil de l’eau n’est pas très cohérent, un peu comme des photos de vacances que l’on envoie de son smartphone pour faire un coucou aux amis ou à la famille. Il m’a semblé qu’il était préférable d’attendre d’avoir vraiment quelque chose à raconter et à montrer pour en faire un ensemble plus cohérent et, je l’espère, plus intéressant à regarder.

Ces quelques semaines sans publier m’ont également permis de ne pas être trop sensible à l’effet « like ». C’est-à-dire ne pas publier juste parce qu’on est heureux ou fier d’une image que l’on vient de prendre. Bien sûr, maintenant qu’elles sont libérées, ces images vont aller rejoindre mes albums sur 500px, mais je suis moins impatient du jugement, car plus détaché de l’instant de la prise de vue.

Je vous les livre donc en vrac. En regardant ma collecte de quelques semaines, j’avoue n’avoir pas été complètement convaincu par une photo en particulier. C’est une série sans surprises, mais peu importe. J’ai pris du plaisir à faire ces images et le X100T n’y est pas totalement étranger. Il confirme totalement son statut d’outil idéal pour la photo de rue.

Terrasse d'hiver

Pain

Street_02

Abbesses

Youth

Street_10

Street_09

Street_07

Street_06

Street_11

Street_05

Street_04

Street_03

Street_01

Street_08

13 réponses sur « Street en stock »

Chouette série 🙂 Il m’arrive de plus en plus d’attendre avant de diffuser mes photos, mais parfois je sais qu’une photo me plait beaucoup (et pour de bon), alors je peux la diffuser rapidement sur le blog. (quant aux réseaux sociaux, je me rends compte que je n’y publie presque plus mes photos ^^ Plutôt que de chercher le like sur Flickr, je préfère que ceux qui aiment mes photographies viennent les voir sur mon site, c’est donnant-donnant ^^)

Une question pas très intéressant puisque technique, tu as shooté en Jpeg ou bien en Raw (puis traité sur ?) ? Simple curiosité 🙂

Si si, il y a une photo vraiment convaincante : celle de la vitrine de boulangerie. Le va et vient de l’œil entre le « pain » net et le visage du client flou donne un résultat intéressant.

Etonnant, ce n’est pas la photo sur laquelle j’aurais misé. J’avais l’impression que ce flou était au final assez gênant avec un premier plan net pas forcément suffisamment présent.
Merci pour ton passage.

Tau,Thanks so much for your lovely comment. I am glad you like the greens. Where I live in Virginia, there is ovlveereeopmdnt to be sure, but thankfully we still have a lot of green. My city, Richmond, is still known as the city of trees, so I guess I have a lot of opportunity to practice Any way, I am glad that my painting has given you a way to escape the hustle and bustle of city life, if even for a moment.

Bien belle série. C’est un plaisir de revoir quelques photos de street. J’adore en regarder mais je suis incapable d’en faire… Celle de dos avec le gars et ses écouteurs sur les oreilles est vraiment géniale. Les couleurs sont superbes et elle claque vraiment !!!

C’est très intéressant de laisser reposer ses photos quelques temps. J’avoue de pas toujours le faire mais je reviens régulièrement sur des sélections anciennes et on s’aperçoit que nos choix peuvent évoluer 🙂

Merci Thomas, j’avoue que j’ai aussi du mal à garder mes photos au chaud, j’essaie de le faire quand même au maximum pour avoir plus de recul.
En tout cas, c’est toujours intéressant d’avoir les avis des uns et des autres car la photo que tu cites n’était pas forcément ma préférée, je vais la regarder avec un oeil neuf.

Voilà un moment que je n’étais pas passé par ici…Très belle série…j’aime bien la 6 et l’inscription sur le mur du 1er plan, elle donne bien l’effet de hauteur mais intrigue…Ces photos sont des bouts de vie saisis aux passants, ces deux filles par exemple seraient ravies d’avoir cette belle photo…j’imagine…ou pas…c’est un peu l’absurdité du net qui accumule un infini virtuel de messages et de photos très personnels sans qu’on le sache parfois…En tout cas la street photo autorise un champ illimité à l’imaginaire avec ces personnages inconnus !Merci pour la ballade en ville !

Répondre à Eifffix Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.