J’aime photographier le Jeudi

Quand on est simple photographe amateur on doit se contenter de ses temps libres pour photographier. Le soir, les weekends et pendant les vacances. Mais il se trouve que votre temps libre correspond également à celui de la majorité des gens et les foules se retrouvent concentrées dans certains lieux : les rues, les jardins, les commerces et plus généralement tous les sites touristiques. Cela influence forcément les photos que vous pouvez faire de ces lieux publics.

Photo For Life : Arte dépoussière la photographie !

Photo for Life

La photographie est le centre d’une série de 5 émissions qui a débuté ce soir sur Arte : Photo for Life. Ici plus question de traiter la photo sous sa forum historique comme la chaîne le fait souvent mais sous une forme plus vivante : un cours de photographie en cinq jours pour six jeunes photographes. C’est Oliviero Toscani, le célèbre photographe italien auteur en particulier des affiches Benetton, qui a la charge de diriger cette master class. Les six photographes (deux français, trois allemands et un autrichien) ont été sélectionnés parmi des milliers de postulants. Autant dire que ce ne sont pas des débutant. il siffit de voir les travaux qu’ils ont déjà produit, par exemple les photos d’un des candidats français, Mathieu Chenneby. Chacun de leur book est de toute façon visible sur le site de l’émission.

No Screen Challenge : à quoi sert l’écran de mon réflex ?

CUG EOS5D EN Flat pdf

Lorsque Fred Laurent, plus connu comme @monsterfred sous Twitter a lancé son No Screen Challenge, j’avoue être passé un peu à côté. Il proposait de faire une séance photo avec son numérique sans utiliser l’écran et de partager ses impressions dans un article. Après réflexion, ce que j’avais pris pour une idée nostalgique du retour à l’argentique, m’est apparu comme une opportunité de vérifier ce que cet écran apportait à ma façon de photographier et si c’était vraiment une aide ou un handicap. Voici les résultats en image et mes quelques réflexions avec une bonne semaine de retard, une douzaine de participants ayant déjà fait leur retour.

Lignes de fuite

Diagonales

Je n’avais quasiment pas utilisé mon reflex depuis un mois, tout séduit que j’étais par mon tout nouveau X100. Et puis deux cas de force majeure ont fait ressortir mon 5D MkII de son sac. Tout d’abord une petite fête de famille où les conditions de prise de vue excluaient complètement le X100 : faible lumière, si possible pas de flash, du mouvement et un besoin de réactivité. Je n’ai pas regretté mon choix, le X100 n’est pas du tout à l’aise pour ce type de sujet. Le deuxième cas de force majeure est plus définitif : mon X100 est au SAV. Bref je redécouvre mon reflex.

Mon X100 surexpose

Pic 01

Il y a deux jours je vous parlais de ma petite escapade belge avec mon X100 et comment elle s’est terminée. Mon joujou que je prenais pour un bijou, a le caillou à genoux. Juste un mois après l’achat et seulement 800 déclenchements, le syndrome de surexposition est apparu. Un fameux syndrome qui a déjà fait le tour des forums, d’abord ici puis plus près de chez nous ou encore dans cet article.

Le Fuji X100 sur le terrain

Assez parlé technique. J’ai déjà donné mes premières impressions et aussi quelques astuce pour être plus efficace avec le X100, mais ce qui compte avant tout, c’est ce que l’on en fait. Rien de mieux qu’une escapade d’un week-end pour un test sur le terrain. Place aux images.

Plus rapide avec le Fuji X100

X100 manuel 150

S’il y a un reproche que l’on peut faire au Fuji X100 c’est bien son manque de réactivité, la faute à un firmware mal boutiqué que Fujifilm serait bien inspiré de reprendre à zéro. Certains s’en donnent à coeur joie sur ce sujet, comme cette suite d’articles où l’acharnement systématique, gratuit et souvent infondé est au service du sensationnalisme (ça fait toujours de l’audimat de critiquer un succès). De mon côté j’ai plutôt parlé d’agacements lors de mes premiers tests et une bonne partie de ces agacements peuvent être levés par quelques astuces d’utilisation. J’ai essayé de réunir ici tout ce que j’ai pu trouver ici et là pour rendre le X100 plus réactif et encore plus agréable à utiliser.

Fuji X100 – Premières impressions

Après les mois d’attente fébrile qui a suivi son annonce puis la valse-hésitation à la lecture des premiers tests j’ai finalement succombé aux sirènes du Fuji X100. Les deux jours ensoleillés du dernier weekend m’ont donné l’occasion de vérifier si mon investissement, tant économique qu’affectif, était à la hauteur de l’objet. Un premier bilan non définitif des choses qui m’ont enthousiasmées mais aussi agacées.