10 livres que j’ai lus en 2019

2019 n’a pas été une grande année de lecture pour moi. La liste que je vous propose est un peu plus qu’un extrait, c’est la quasi totalité des livres que j’ai lus cette année. J’ai aimé lire ces livres et j’ai conscience que j’ai manqué beaucoup d’occasions d’en découvrir d’autres aussi passionnants. Ce n’est évidemment pas par manque de temps, il me suffirait simplement supprimer des activités plus oisives pour lire plus. En faisant ce bilan, j’ai aussi pris conscience que mes habitudes de lecture ont changé. Parmi ces 10 livres, seulement 3 sont au format papier, j’ai lu les 7 autres sur Apple Livres. Voici donc mon année de lecture dans le désordre chronologique et de préférence.

Triggers: Sparking positive change and making it last – Marshall Goldsmith

Productivité. Un livre de conseils pour prendre de bonnes habitudes et perdre les mauvaises. Il est écrit à l’américaine, un décalage culturel qui rend certains concepts assez difficiles à s’approprier. Il mérite cependant le détour.

Petite Philosophie Pratique de la Prise de Vue Photographique – Jean-Christophe Béchet

Photographie. Ce livre est en quelque sorte une leçon de photographie mais pas celle que vous imaginez. Ici, pas de conseils techniques ou matériels, on va à l’essentiel : le coeur de l’acte photographique.

Octobre – Soren Sveistrup

Polar. Je ne suis pas un grand fan des polars en général mais j’aime bien l’ambiance des policiers nordiques. Celui-ci se déroule à Copenhague et tourne autour de mystérieux crimes avec des petits bonhommes en marrons. Un bon Thriller.

Une femme en contre-jour – Gaëlle Josse

Photographie. Gaëlle Josse tente de décrypter le mystère Vivian Maier, cette photographe dont l’oeuvre n’a été découverte qu’après sa mort. Une biographie passionnante et troublante.

Where the wild coffee grew – Jeff Koehler

Café. C’est peut-être le meilleur livre que j’ai lu en 2019. Même si vous n’êtes pas un passionné du café, voici un livre passionnant mené comme une grande enquête sur l’histoire et le futur de la culture du café. On y parle d’histoire(s), de migrations, de défis écologiques et de la troisième vague.

Idaho – Emily Ruskovich

Roman. Avec Idaho, on plonge dans une histoire qui prend aux tripes, superbement racontée et qui reste à l’esprit longtemps après avoir refermé le livre. J’aime ce genre de récit.

La note américaine – David Grann

Document. Au début du XXème siècle la tribu indienne des Osages a vécu un drame collectif. Le livre est un document qui retrace les évènements, retrouve les témoins, tente de comprendre les raisons de ces crimes. C’est fort et ça raconte un bout de l’Amérique.

Creating Flow With Omnifocus – Kourosh Dini

Productivité. La bible d’Omnifocus, plus qu’un manuel d’utilisation. K. Dini explique comment il a utilisé toute la puissance de ce logiciel pour mettre en place un système de gestion de tâches efficace. J’ai intégré dans ma propre utilisation certains de ses concepts, pour faire de ma liste de tâche un outil pour avancer mes projets.

The World Atlas of Coffee – James Hoffmann

Café. Le livre de James Hoffmann, champion du monde des baristas 2007, est une référence. La première partie traite de la culture et des différentes méthodes de préparation du café. La seconde partie passe en revue les pays producteurs, leur caractéristiques.

Capital et idéologie – Thomas Piketty

Société. Un vrai pavé, pas toujours facile à lire. Je ne l’ai d’ailleurs pas encore terminé. Au tiers du livre, j’en suis encore aux considérations historiques, comment les inégalités ont évolué dans différents pays depuis le moyen-âge. Le sujet est évidemment au coeur des débats, je compte sur ses conclusions pour mieux m’éclairer.

Et vous, quelles lectures vous ont marquées cette année ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.