A la recherche du sac parfait

Je suis fier de moi. Je n’ai pas acheté de matériel photo depuis près de trois ans. J’ai l’impression d’avoir fait un grand pas vers la raison d’être du photographe, la sagesse qui place l’image avant le matériel. Ne nous emballons pas, tout n’est pas encore gagné.

D’ailleurs, il y a un équipement pour lequel le syndrome G.A.S (Gear Acquisition Syndrome) est toujours bien actif, ce sont les sacs photo. Je devrais même étendre à toutes les catégories de sac. Sac photo, sac pour tous les jours, sac pour le voyage, sac pour les sorties, sac pour travailler… Le nombre de catégories ne me facilite pas la tâche lorsqu’il s’agit d’en renouveler un (ou plutôt d’en ajouter un à ma collection). J’essaie de trouver l’arme ultime, le sac que je pourrai sortir en toutes occasions et qui m’accompagnera plusieurs années. Après avoir testé une bonne dizaine de modèles, je dois avouer que je commence à douter qu’il existe quelque part.

Aujourd’hui, c’est relativement simple. J’ai un sac pour le bureau qui, pour la première fois, est un sac à dos (oui, je sais les puristes du style diront que ça ne se fait pas, que c’est laid et que ce sont les étudiants qui ont des sacs à dos pour aller travailler). J’ai quand même un sac à dos parce que c’est pratique et qu’on peut en trouver qui sont sobres et stylés. J’ai opté pour un Kroyer de chez Skagen (out of stock) qui remplit complètement le contrat.

Où cela se complique, c’est pour le sac du quotidien. Il doit être cool, pouvoir être utilisé en week-end ou en voyage mais aussi pour les sorties photo. Bref, il y a deux choix. Je peux chercher un sac photo qui ne ressemble pas à un sac photo et qui a un système d’organisation qui permette d’emporter autre chose qu’un appareil et des objectifs : un ordinateur, un iPad, des vêtements, une bouteille et tout ce qu’on peut vouloir transporter en vadrouille. L’autre solution est de trouver un sac EDC (Every Day Carry – j’ai appris de nouveaux mots dans mes recherches) qui est suffisamment bien fait pour ranger le matériel photo. Il faut que l’appareil et les objectifs ne soient pas en vrac avec le reste dans le fond du sac et que l’on puisse le sortir et le ranger facilement.

Cette recherche du sac parfait, c’est une véritable quête qui m’occupe depuis pas mal d’années. Résultat, j’ai exploré (comprenez acheté puis délaissé) une bonne dizaine de modèles, parfois plusieurs de la même marque. Pour la photo on peut citer quelques marques : Kata, Crumper, ONA. Pour tous les jours : Dakine, Eastpak, Herschel. Aujourd’hui, j’utilise un sac à dos classique Herschel dans lequel j’ai inséré un ONA Bowery pour ranger et protéger le matériel photo. Mon Herschel commençant à marquer son âge. J’ai décidé, cette fois, de n’a pas céder au premier coup de cœur pour le remplacer mais essayer de faire un choix rationnel. Bref, me renseigner, comparer, évaluer et choisir sur des critères objectifs. La première étape consiste donc à faire une première sélection, s’ouvrir l’esprit vers de nouvelles marques sans a priori. Pour cela, autant bénéficier de conseils de pros du sac, des amateurs éclairés qui connaissent le sujet à fond. Oui, ça existe. Il y a des gens dont les sacs sont la passion. Voici un échantillon des sites qui m’ont aidé.

  • Carryology.com : un site web américain très complet avec des tests approfondis. Une référence.
  • Bo Ismono : un passionné qui contribue de temps en temps à carryology.com mais qui a sa propre chaîne YouTube
  • Pack Hacker : un site plutôt orienté sur les sacs de voyage mais tous les sacs qu’ils voient passer ont droit à une notation. Ils ont aussi une chaîne Youtube.
  • Chase Reeves : je vous garde le meilleur pour la fin. Chase Reeves sévit (c’est le bon mot) sur Youtube mais a également un site web – bagworks.co – qui réunit tous ses tests. Chase Reeves est au sac à dos ce que Peter Mc Kinnon est à la photographie en matière d’énergie dans les vidéos. Sauf que Chase Reeves est plutôt le maître en ce domaine, l’humour en plus. Il m’a bien fait rire (en particulier avec ses « Business papers ») et il fait maintenant partie des quelques chaînes dont je ne manque aucune vidéo.

J’ai passé beaucoup de temps avec ses quatre-là, cela se compte en dizaines d’heures certainement. En variant les sources, j’ai pu établir une liste de sacs qui paraissaient incontournables, car traités par toutes les sources et avec des avis convergents. J’ai aussi repéré quelques modèles isolés chez l’un ou l’autre qui me paraissaient intéressants.

Voici donc la liste des candidats que j’ai retenus à l’issue de mes recherches. Je rappelle les objectifs : un sac à dos, joli, stylé, pratique, solide, pas trop grand, pas trop petit, que je peux utiliser tous les jours, qui permet d’emporter mon matériel photo, qui permet d’accéder facilement à l’appareil, avec un prix raisonnable mais aussi un sac coup de coeur que je pourrais garder longtemps.

Goruck – GR1

La marque américaine GoRuck est une référence du sac de type tactic, le sac des baroudeurs déclinaison des sacs militaires. Ils sont costauds, avec des systèmes d’attache MOLLE partout. J’ai sélectionné le plus petit (21L), il existe également en 26L. Pour les capacités plus grandes, voir le GR2.

  • Descriptif : ici
  • Taille : 46 x 29 x 14
  • Capacité : 21L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 395$

Les plus : sac hyper solide, le sac d’une vie. Un look vraiment sympa avec les patch velcro. On peut lui ajouter des cubes à l’intérieur pour organiser l’espace (moyennant finances supplémentaires).

Les moins : prix stratosphérique (est-ce bien justifié ?) sachant de plus qu’il n’est disponible qu’aux US, il faut donc y ajouter 20% de TVA à l’import plus les frais de transport… oui, stratosphérique.

Triple Aught Design – Axiom 18

Un sac stylé avec des matériaux solides. Ses concepteurs le désignent comme le sac parfait pour tous les jours. Il existe également en version 25L (trop grand pour moi).

  • Descriptif : ici
  • Taille : 50 x 30 x 18
  • Capacité : 18L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 245$

Les plus : un sac vraiment joli (en noir), avec une toile particulière qui le différencie des autres. Les nombreux rangements intérieurs en font un vrai sac EDC.

Les moins : Il semble difficile d’y transporter un appareil photo facilement, le sac est relativement plat et carré ce qui lui donne également son look particulier sur le dos (on aime ou pas). Pas donné non plus, même si on peut le trouver plus facilement en Europe.

Aer – Day Pack

Ce sac a reçu le Best Award de Carryology. Il a un look particulier avec sa toile brillante qui en fait un sac résolument dessiné pour la ville.

  • Descriptif : ici
  • Taille : 46 x 30,5 x 14
  • Capacité : 14L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 125$

Les plus : J’aime bien la sobriété du sac, il est vraiment passe-partout. Son prix est raisonnable en comparaison des autres. L’organisation interne est parfaite pour un EDC.

Les moins : Son look peut ne pas plaire. C’est un petit sac (14L) qui peut être un peu juste pour emporter du matériel photo. De plus, il faudra ajouter une protection interne, car il n’y a pas de système de protection pour appareil.

Wandrd – Prvke 21L

La marque Wandrd est née en faisant appel aux dons via Kickstarter pour sortir son premier modèle, le Prvke. Elle continue d’utiliser ce moyen pour sortir de nouveaux produits comme le Veer, en cours de production. Le sac existe en version 31L si vous souhaitez plus de capacité et en trois couleurs.

  • Descriptif : ici
  • Taille : 43 x 28 x 16,5
  • Capacité : 21L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 189€ (269€ avec cube photo)

Les plus : Un très beau sac, conçu spécifiquement pour être utilisable en sac du quotidien et en sac photo. En effet, on peut lui ajouter un cube photo qui transforme la partie basse du sac en compartiments de protection. Il donne également accès à l’appareil par une ouverture sur le côté (comme un vrai sac photo).

Les moins : Il faut aimer le style avec son ouverture sur le dos (ouverture totale de type clamshell) et son accès par le dessus en mode rolltop.

Brown Buffalo – Conceal

Brown Buffalo est également une marque américaine, donc pas facile à trouver en Europe. Leurs sacs sont bien conçus et j’avoue avoir un faible pour leur motif camo plutôt discret.

  • Descriptif : ici (c’est la V2 du sac)
  • Taille : 46 x 29 x 14
  • Capacité : 19L
  • Le test de Chase Reeves (c’est la V1)
  • Prix : 149$

Les plus : J’aime beaucoup ce sac en version camo, mais en noir il est aussi superbe. Il est sobre et semble très costaud.

Les moins : L’organisation interne ne me parait pas des meilleures (quoique depuis mes recherches, je constate qu’une V2 est sortie avec ajout de poches pour les stylos). Là encore, pas de solution intégrée pour transporter du matériel photo.

Evergoods – CPL 24

Ce sac fait aussi partie de ceux qui reviennent systématiquement comme une référence en terme de construction et de solidité.

  • Descriptif : ici
  • Taille : 46 x 28 x 20
  • Capacité : 24L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 229$

Les plus : Excellents retours sur les tests et par les utilisateurs.

Les moins : Fait plus travail que loisir avec ses deux rangées de fermetures. Il parait un peu grand.

Heimplanet – Monolith Daypack 22L

Heimplanet est une marque allemande qui propose des sacs de voyage mais aussi des tentes plutôt originales. La recherche de techniques et de design innovants donne un catalogue qui sort des sentiers battus.

  • Descriptif : ici
  • Taille : 48 x 29 x 15
  • Capacité : 22L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 185€

Les plus : Certainement un des plus beaux de la collection. Il est disponible en Europe et donc sans frais de douane, le système de rangement intérieur permet d’y ajouter un cube pour mettre le matériel photo.

Les moins : Sa présentation sur le site en mode gonflé le fait paraitre rigide, ce qu’il n’est pas. Du coup, difficile de se faire une idée de la matière et de sa tenue. Le cube pour appareil photo se place en haut du sac ce qui pourrait lui donner un aspect bizarre. Il semble assez gros (a priori plus que le CPL 24) bien que peu épais. Il n’a pas de compartiment dédié à l’ordinateur, mais le système de zip latéral et pratique.

Black Ember – Citadel Minimal

L’approche de Black Ember est assez similaire à celle de Heimplanet bien que cette fois-ci on se trouve du côté de la Californie. Leurs sacs se veulent étanches, ou du moins faits pour affronter la pluie grâce à leur revêtement et leur construction. J’ai sélectionné la ligne Minimal mais ils ont une autre ligne appelée modulaire qui est assez (trop?) originale.

  • Descriptif : ici
  • Taille : 49,5 x 32 x 16,5
  • Capacité : 25L
  • Le test de Chase Reeves
  • Prix : 225$

Les plus : Avec le Heimplanet, ils se disputent le trophée du sac le plus beau.

Les moins : Il semble très rigide, en particulier en raison des matériaux utilisés pour qu’il soit étanche. Pas de système dédié pour emporter un appareil photo. Le prix s’envole si on le fait venir des US.

Au final

Voici donc la sélection qui m’a servi à choisir mon prochain sac. La tâche a été complexe pour en choisir un, plusieurs me tentaient vraiment. Je me suis lancé. Avez-vous deviné lequel ? Et vous, quel est votre préféré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.