De rouille et d’huile

Mon frère et mon neveu sont des dingues de mécaniques. Mais pas n’importe quelles mécaniques. Une Ferrari 458 Italia (merci Wikipedia) les laissera de marbre. Par contre une R8, une Renault R8 pas une Audi R8, c’est une autre affaire. Tout véhicule qui a plus de 20 ans est un trésor à leur yeux. Et si en plus il y a un peu de rouille et d’huile sous le capot c’est encore mieux. Leur petite collection commence à grossir, attendant sagement d’être restaurée. Récemment, mon frère a fait deux nouvelles acquisitions : une camionnette Mercedes dont je ne connais pas le modèle (mais très vieille) et un autocar Mercedes 302, l’autocar des sorties scolaires de ma jeunesse. Impossible de ne pas faire quelques images.

C’est toujours un exercice intéressant de se concentrer sur un objet et d’essayer d’en faire le tour photographiquement. A ce titre, un véhicule ancien se révèle un bon terrain de jeu car on peut exploiter des formes, des textures, des reflets, des détails. J’ai donc ressorti mon objectif macro (Canon 100mm f/2.8) et retrouvé avec plaisir la qualité incroyable qu’il peut offrir. Malheureusement, je n’ai pas pris suffisamment de temps pour cette séance que j’ai faite à main levée. En sortant mon trépied j’aurais certainement amélioré pas mal d’images rejetées à cause d’une netteté limite. Et puis s’est posée la question du post-traitement car, si j’avais envie de recréer une atmosphère vintage, je ne voulais pas non plus tomber dans la caricature Instagram. Difficile de trouver le juste dosage. A vous de juger !

17 réponses sur « De rouille et d’huile »

Jolie les photos! L’exercice n’est effectivement pas évident sans trépied. Ça aurait était encore plus intéressant de coupler MACRO et petite obturation f/16 f/22 afin de capter plus de détails. Sinon pour l’atmosphère je trouve qu’il y’a juste ce qu’il faut avec une mise en évidence du Bleu cohérente ça en fait même un « sujet » dans toute les photos.

Bref, j’ai bien aimé! D’ailleurs ça ma f’ait pensé à une expo photo découverte récemment via une amie, de vielles voitures avec plus de rouilles que cette Merco 🙂 « Rusty End » par Thomas Radbruch (http://bit.ly/LxarlA) ça te donnera peu être des idées pour la prochaine fois 😉

C’est vrai que la macro sans trépied c’est limite 😉 et j’ai éliminé pas mal de photo à cause d’une profondeur de champ trop juste.
Pour le traitement c’est pas évident de trouver le juste dosage pour que ça fasse pas trop artificiel, j’ai essayé d’adapter le même traitement en fonction des images pour que ce soit pas trop caricatural.
Merci pour le lien, c’est toujours bon d’avoir des sources d’inspiration. Je vais aller voir ça de près.

Très belle série, la teinte que tu as donné aux photos va bien avec le sujet, well done

…macro, oui, pas simple, car ça tremble pas mal (avec mon 24-70), l’usage d’un trépied est sans doute un réel plus

Belles couleurs, c’est très agréable à voir. Un thème très intéessant
Et je suis un peu rassurée de voir qu’il n’y a pas que moi qui tremble avec le Canon 100mm macro…

Merci pour ton passage et ton commentaire sympathique.
Pour le traitement il s’agit d’un traitement croisé que j’ai créé en partant du preset « Traitement croisé 3 » de Lightroom. J’ai un peu adouci les effets pour qu’il soit moins caricatural 😉

Merci pour ton passage.
Je crois que je vais essayer de faire d’autres séries comme celle-ci. C’es assez sympa de les faire mais aussi de les travailler pour former un tout cohérent. Me suis bien amusé 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.