La rue

La-Rue-1

Depuis quelques mois, mes photos de rue se font de plus en plus rares. Évidemment, le manque de temps en ce moment pourrait être une excuse facile… vous avez certainement remarqué que le blog est en semi-sommeil alors que ma newsletter est quant à elle complètement dans le coma. Non, ce n’est pas seulement cela, j’ai même eu l’occasion cet été d’aller arpenter Paris toutes les semaines avec mon appareil. J’aurais dû vous abreuver de photos de personnes prises sur le vif. Mais je n’ai pas réussi. Photographier des gens, s’approcher suffisamment, oser entrer dans leur périmètre de proximité m’est à nouveau impossible. Ce que j’ai pu faire lorsque j’ai commencé à photographier dans la rue il y a quelques années, animé par l’excitation de la nouveauté, semble plus difficile maintenant. Comme si je réalisais enfin à quel point la photographie de rue est un acte intime, un acte qui signifie d’entrer réellement en contact presque physique avec ses modèles. La prise de conscience de cet engagement nécessaire a complètement inhibé mes élans.

Mais ce n’est pas grave, la photographie de rue est une vaste discipline. Même si les puristes vous diront qu’une “street photo” doit systématiquement être humaniste, je ne suis pas de cet avis. Il me semble que la photographie de rue est un témoignage de la vie urbaine, sous tous ces aspects, et ce témoignage ne nécessite pas obligatoirement d’y inclure des personnes.

Ainsi, mon courage en bandoulière, j’ai dû me tourner vers d’autres sujets plus faciles. Les images qui suivent en témoignent : des motifs graphiques, des morceaux de personnes, des jeux de profondeur de champ. Et puis, de temps en temps, une sécrétion hormonale dont j’ignore tous les mécanismes doit se produire quelque part dans mon cerveau, me donnant l’envie et la poigne pour photographier des gens. Cet instant qui dure quelques secondes comble mon plaisir de photographier et surtout, me donne l’envie d’y revenir.

La-Rue-2

La-Rue-3

La-Rue-4

La-Rue-5

12 réponses sur « La rue »

Je laisse rarement de commentaire sur ton site, mais je n’en lis pas moins la majorité du contenu, car j’aime beaucoup ta vision en rapport à l’approche de la photo. À l’image de cet article, tes propos font souvent échos à me propres interrogations.
Perso, j’aime beaucoup les deux dernières de la série : je pense de par leurs compositions très scéniques, mais ça ne change pas le fait que je sois d’accord avec toi sur le fait que « la photographie de rue est un témoignage de la vie urbaine, sous tous ces aspects, et ce témoignage ne nécessite pas obligatoirement d’y inclure des personnes ».
J’attends ta prochaine série avec impatience 😉

Ça valait le coup d’attendre, belle série 😉 J’aime aussi particulièrement les deux dernières, surtout la dernière.

J’ai aussi des périodes plus ou moins longues où je n’arrive plus à photographier les gens, surement pour les mêmes raisons que toi. Mais ensuite ça repart, il suffit d’une bonne photo pour retrouver la motivation pour plusieurs semaines voir mois ^^

Selon moi une photo de rue ne doit pas forcément inclure une personne, la présence humaine peut être implicite (l’architecture par exemple suggère bien l’humain) ou explicite.

Bonsoir Fred,

Il arrive en effet de traverser des périodes de vide, j’ai lu ça concernant un grand photographe…il parait que c’est pour mieux renaître ensuite..Je te souhaite ça de tout cœur.

La distance m’empêche de te solliciter pour nous motiver mutuellement à prendre nos fuji et à arpenter la rue mais j’aurais une pensée pour toi le jour ou j’y reviendrai. promis, ce sera avant toi à moins que ta soif de défi l’emporte 🙂

En tout cas, je te souhaite de bonne fêtes de fin d’année et t’encourage à prendre ton appareil, tes photos valent le coup et ton site aussi.
merci à toi pour ton boulot.

Lionel.

Bonsoir Lionel,
Merci beaucoup pour ton message plein d’encouragements.
Des encouragements qui font déjà leur effet, car j’ai ressorti mon appareil ces dernières semaines et tout semble revenir petit à petit. J’espère que pour toi aussi l’appel de la rue se fera revenir.
Je te souhaite également de très bonnes fêtes et je garde un oeil sur ton site qui fait du bien à mes yeux 😉
Fred.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.