Stesi

Le marché des enfants rouges donne à la rue de Bretagne une animation que beaucoup de quatiers parisiens doivent envier. En quête de sujets pour tester mon objectif tout frais sorti du SAV (un Canon 28-70 f/2.8L qui avait besoin d’un coup de jeune après 15 ans de service), c’est l’endroit rêvé car s’y promener est l’assurance de découvertes à chaque fois renouvelées.

Le camion bariolé d’un commerçant m’intéresse et je commence à faire quelques images.

– Eh, M’sieur !

Grrrrr, je sens que je n’aurais pas dû photographier et que je vais faire un mécontent. Je me retourne nonchalament prêt à recevoir les récriminations.

– Il vous plaît mon camion M’sieur ?

– Oui je le trouve joli…

Il semble que je m’étais trompé sur les intentions du héleur.

– L’artiste est en train de le peindre, il est juste derrière. Vous voulez le rencontrer ?

– Oui bien sûr.

Caché de l’autre côté du camion je n’avais pas remarqué la personne qui était en train de peindre la carosserie à la bombe. Je lui propose de faire quelques photos et pourquoi pas les poster sur mon blog. Nous n’échangeons que quelques mots – il est visiblement aussi réservé que moi – puis il retourne à son oeuvre pendant que je prends quelques images. Je m’éclipse après qu’il m’ait donné son nom : Stesi.

C’est loin d’être un inconnu pour qui s’intéresse un peu au graffiti parisien. C’est ce que je découvre de retour à la maison en cherchant un peu sur le web. Vous pouvez en voir et savoir plus ici, sur son site web.

2 réponses sur « Stesi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.